Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : USMCmouche
  • USMCmouche
  • : Club de pêche à la mouche
  • Contact

Recherche 2013

22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 17:05

Détermination des principaux ordres

 

Rappel

Les insectes sont des hexapodes (6 pattes)donc, ........ les araignées, les scorpions (8 pattes), les crabes, les écrevisses (10 pattes)... et les milles pattes, ne sont PAS des insectes.

 

Clé de détermination des INSECTES ADULTES (insectes ailés)

 

EPHEMEROPTERES ex: "mouche de Mai"

Présence de longs cerques (2 ou 3), 2 ou 4 ailes généralement verticales (sauf les caenidae)

TRICOPTERES ex: "phrygane"

4 ailes poilues en toit sur le dos, généralement très longues antennes

PLECOPTERES ex: "grande perle"

ailes pliées sur le dos

DIPTERESex: "chironome"

2 ailes seulement les autres étant remplacées par des "balanciers"

NEUROPTERES ex: "sialis"

4 ailes en toit membraneuses non poilues

COLEOPTERES ex: "dytique"

ailes repliées sous des élytres durs

 

Les éphéméroptères

Mouche de mai

ephemera danica

 

Les éphémères sont des insectes hémimétaboles c'est à dire connaissant des métamorphoses progressives sans changer complètement de forme, ils font partie de l'ordre des éphéméroptères.

La larve est aquatique et, après l'émergence, au stade de subimago (étape intermédiaire entre l'état larvaire et l'état adulte), l'insecte subira une dernière mue pour atteindre le stade d'imago, forme définitive de l'insecte sexué.

Les larves sont adaptées à toutes sortes de milieux:

- larves fouisseuses de courants lents: Ephemera Danica

- larves rampantes de fonds vaseux : Caenidae

- larves nageuses : Baetidae

- larves plates de courant : Heptagenia sulfurea

 

Cycle de vie des éphéméroptères

 

Après éclosion des oeufs sur leurs différents substrats, les larves entament leur évolution qui durera en moyenne une année. A maturité la larve tentera d'accéder à la surface pour se libérer de son exuvie.

Pendant cette période, ou l'insecte tente de se libérer de son enveloppe larvaire, il se trouve livré au courant (dérive inerte) dans la pellicule de surface.

Si un prédateur ne l'a pas intercepté, il gagnera la végétation pour y faire sa seconde mue. Au stade imago les insectes se retrouveront au-dessus du cours d'eau (vol pendulaire) pour s'y accoupler et pondre, les oeufs retrouveront le lit de la rivière bouclant ainsi le cycle.

 

Principaux éphéméroptères du pêcheur

 

Baetis rhodani: quasiment toute l'année

Rhithrogéna germanica(Marsh Brown): mars....

Alainites muticus: avril, mai.....septembre, octobre

Ephéméra Danica:(mouche de mai) de mai à août, voire septembre

Heptagenia sulfurea: (sulfure) mai à septembre et même décembre

Serratella ignita: (Blue Wing Olive) de juin à novembre

Oligoneuriella rhenana:(manne) juillet, août

Caenis sp. : (désespoir du pêcheur)  presque toute l'année

 

Les tricoptères

Phrygane (sedge)

phrygane

 

Couramment appelés "phryganes" ou "sedges" chez les anglos-saxons,les tricoptères (trikos = poils, pteros = ailes) sont holométaboles, c'est à dire à métamorphose complète.

 

Avant d'émerger à la surface comme insecte ailé, le trichoptère passe par 4 stades aquatiques distincts

 

1. Oeuf   2. Larve   3. Pupe (chrysalide)   4. Nymphe

 

Les femelles pondent leurs oeufs de trois façons différentes:

- A la surface de l'eau (plupart des espèces)

- Sur la végétation qui entoure l'eau

- Sous la surface

 

Les larves sont de 2 types différents:

- Eruciformes (étuis mobiles)

tricopteres

  - Campodéiformes (abris fixe pour uniquement le stade crysalidaire)

 

Lorsque leur période larvaire est totalement achevée (une dizaine de mois), les larves, pour les unes (campodéiforme) fabriquent une chambre nymphale fixe et pour les autres (éructiforme) "ferment" leurs étuis.

Suit une période nommée "histolyse" de transformation en insecte parfait (imago).

La transformation effectuée l'insecte quittera son abri et gagnera rapidement la surface pour s'envoler généralement instantanément.

Certaines espèces muent directement à la surface ou les imagos sortent plus ou moins rapidement de leur enveloppe et s'envolent aussitôt (hydropsyche, Brachycentrus)

 

Les plécoptères

Mouche de pierre

plecoptere

Les plécoptères (du grec: plekein=plier, pteros=ailes) forment un ordre qui comporte moins de familles et d'espèces que les éphéméroptères et les trichoptères,mais qui n'en sont pas moins intéressant pour les pêcheurs à la mouche qui les surnomment "mouches de pierre".

Ce sont des insectes primitifs à métamorphose incomplète (hémitabole), bien que, à la différence des éphéméroptères, ils ne passent pas par un stade "subimago" et de ce fait n'ont aucune transformation à subir après leur émergence.

 

Les larves ne peuvent vivre que dans des eaux pures, froides et oxygénées ce qui fait de ces insectes d'excellents indicateurs de la qualité de l'eau.

 

Les femelles après avoir été fécondées parmi les pierres et la végétation, laissent choir ou déposent à la surface de l'eau une volumineuse masse d'oeufs, qui coulent et adhèrent aux galets du fond.

 

Après éclosion, les larves commencent leur croissance en se nourrissant de matières végétales ou animales suivant les espèces. La phase de développement dure en général 1 an, bien que pour certaines espèce elle puisse se prolonger jusqu'à 3 ans.

 

Arrivé à maturité, la larve rampe sur les pierres et finit par apparaître à l'air libre, c'est la qu'elle va rompre sa cuticule et s'extraire de son exuvie pour se transformer en insecte ailé.

 

Pour le pêcheur, l'insecte ailé ne présent souvent pas un grand intérêt. En effet, en dehors des torrents et petits ruisseaux, les poissons les ignorent souvent.

 

Par contre l'imitation de la larve souvent très volumineuse laisse rarement un poisson indifférent, une grosse nymphe travaillée près du fond permet souvent par eau forte et teintée de sauver la bredouille.

 

Les diptères

Chironome adulte

chironome adulte

Les diptères ou "vraies mouches" constituent un ordre important formé de plusieurs centaines d'espèces dont la plus connue est notre bonne vielle mouche dont la larve est si appréciée du pêcheur au coup.

Pour le moucheur, notamment en lac ou réservoir, les familles les plus intéressantes sont:

 

- les simulidés 

- les chironomidés

- les tipulidés

 

Les simulidés  (moucherons)

sont des insectes de très petite taille aux formes et aux couleurs peu stabilisées qui apparaissent en essaim très nombreux et qui comptent une bonne trentaine d'espèces en Europe.

Leur taille limite leur imitation à des hameçons de 24 à 30 ce qui n'est pas sans problème sur des poissons très sélectifs et difficilement maîtrisables sur des pointes en rapport.

 

Les chironomidés

Larve de chironome

larve de chironome 

représentent l'une des plus importante famille de diptères puisqu'elle comprend près de 400 espèces formées d'insectes de taille et de moeurs diverses qui volent toute l'année sur tous types d'eaux.

L'espèce la plus connue des pêcheurs étant l'anophèle ou moustique dont la larve est le chironome plumeux (vers de vase).

 

Les tipulidés sont également des diptères

Tipule

tipule

Leur représentant le plus connu étant la tipule ou "cousin"

 

Les neuroptères

Le sialis

sialis

Ces insectes de tailles variées et de couleur brun foncé ou verdâtre ne présentent que peu d'intérêt pour le pêcheur,, à l'exception quelques fois des sialidés qui forment des boules compactes sur les bordures des cours d'eau et qui peuvent occasionnellement intéresser les poissons. Leurs ailes posées en toit sur leur abdomen les fait souvent confondre avec des petits trichoptères

 

Les hyménoptères

La fourmi ailée

 fourmi

De l'ordre des hyménoptères une seule famille offre un intérêt particulier, celui des formicidés.

Les fourmis ailées, lors de leurs essaimage d'été, retombent en grand nombre sur les cours d'eaux et lacs, provoquant la montée sélective des poissons au mépris d'autres insectes.

 

Et les autres ... 

Certaines espèces parmi les lépidoptères (papillons), orthoptères(sauterelles), odonates(libellules), coléoptères(scarabées) peuvent être à l'occasion prises par les truites, mais leurs imitations à de rare exceptions près, n'ont qu'un intérêt relatif pour le pêcheur. 

 

ce document provient de la FFPML "vigie rivière" que je remercie

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires